Ne confondez pas votre Coach Immobilier avec un éleveur de bovins !

En immobilier comme à la ferme, ne mettez pas la charrue avant les boeufs.

Pour votre 1er investissement immobilier locatif, par où commencer ?

– Facile, pensez-vous, je vais commencer par trouver une bonne affaire.

– Eh bien non ! ce n’est pas si facile. D’abord, la bonne affaire ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval, ni au coin de la rue. Faire une bonne affaire suppose que le vendeur en fasse une mauvaise, et peu sont disposés à vendre leur bien en dessous du prix du marché. Ensuite, ce n’est pas par cette recherche qu’il faut commencer.

– Alors, je vais commencer par aller voir ma banque pour déterminer mon budget.

– C’est une bonne idée car trouver un bien et avoir un refus de prêt est une perte de temps. Mais ce n’est pas la 1ère étape.

– Bon, je vais étudier la demande locative.

– Sage précaution! Il serait en effet dommage de réaliser une opération pour constater qu’il n’y a pas de locataire au prix souhaité. Mais ce n’est pas la 1ère étape.

– Je donne ma langue au chat

– Ou aux boeufs pour être raccord avec le titre.

– Et donc, par où faut-il commencer ?

– Par vous !

– C’est-à-dire ?

– Il faut commencer par se poser les bonnes questions :

Pourquoi voulez-vous investir ?

Pourquoi dans l’immobilier ?

Qu’en attendez-vous ?

Avez-vous du temps à consacrer à ce projets ?

Quelles sont vos compétences ?

Les réponses ne sont pas uniformes et elles détermineront la suite.

Mais une fois que vous aurez fait ce travail d’introspection,vous pourrez établir un plan d’actions, un plan à exécuter avec méthode et régularité.

Mais, surtout, ne mettez pas la charrue avant les boeufs …

En conclusion, pour les amoureux de l’origine des expressions, je précise : Au XVe siècle, cette expression avait aussi une connotation érotique pour désigner le repos que le paysan s’accordait après une journée bien remplie.

Les boeufs désignait alors les testicules et la charrue désignait son pénis, lorsqu’il “laboure” une terre bien particulière. Et, à moins d’une malformation notoire, la ‘charrue’ est donc obligatoirement devant ‘les boeufs’, situation inverse de ce qu’elle était dans la journée aux champs.

 

Leave A Reply